Connaissez-vous le DIY? Le Do It Yourself, ou faites-le vous-même en bon françois, est un mouvement populaire visant à reprendre le contrôle de ce que nous consommons.

La société nous presse de courir après le dernier gadget, la dernière voiture ou le dernier style vestimentaire mais cette voie n’est pas la seule. Le « fait maison » est là pour vous sauver ! C’est une alternative et un péril pour notre société telle qu’elle est conçue. Imaginez un monde dans lequel nous n’achèterions que ce dont nous avons besoin, imaginez que l’on répare au lieu de jeter, imaginez améliorer plutôt que remplacer! Je ne vous parle pas ici de foutre en l’air notre belle société capitaliste, je pense juste qu’un petit bidouillage pourrait l’améliorer. Ce mouvement lutte contre l’obsolescence programmée, le consumérisme à outrance et la privatisation du savoir.

La première étape, c’est comprendre. Avant internet existaient les revues spécialisées et, en un autre temps, l’encyclopédie. La seconde étape, c’est mettre les mains dans le cambouis. Enfin, l’étape la plus importante : le partage. Quel que soit le résultat, il y a un enseignement à publier. Et c’est à ce moment qu’internet change la donne. Il existe sur les réseaux des constellations de sites/communautés dédiés au fait maison et ces lieux reposent avant tout sur les expériences partagées par leurs membres. Tous les sujets ou presque sont abordés, de la couture à la chimie et de la cuisine à la mécanique. Sur internet, presque tous les savoirs sont à votre portée et les autres demanderont de faire un effort.

La prochaine fois que vous voudrez acheter quelque chose, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin puis demandez-vous ce que vous pouvez faire vous-même. Je pense que notre société à besoin d’évoluer. Acheter au bout du monde des produits de mauvaise qualité pour trois sous nous entraîne dans une course sans fin. Dans notre économie, tout repose sur la croissance et ce modèle est impossible à maintenir. Dans cette course, nous sacrifions les classes les plus basses afin de préserver les classes privilégiées. Mais que ferez-vous lorsque la société se délestera de vous pour se maintenir?

Réparer, entretenir et partager me semblent être les clés d’une société différente, peut-être même meilleure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s