Avec le réchauffement climatique, on observe une montée des eaux au niveau mondial. Nous voyons donc un double problème démographique, les terres les plus proches du niveau de la mer « coulent » et les climats changent ; on peut prédire que ces éléments vont engendrer une forte migration humaine.

D’une part les gouvernements (presque tous) tentent de freiner la montée de températures, d’autre part on voit dans la société civile des pistes de recherches. L’initiative qui m’intéresse aujourd’hui c’est le concept d’île artificielle. Le premier point émergeant de cette étude c’est le questionnement des modes de vie et de consommation. Le second c’est celui d’un écosystème autarcique semi-fermé.
Peut-on imaginer une communauté qui vivrait sur une structure flottante en haute mer ou plus près des côtes ? Nous avons déjà la technologie et les infrastructures pour fabriquer de grandes structures flottantes pouvant accueillir un grand nombre d’humains à son bord.

Parce que tout le monde se paluche en pensant à Musk et ses dildos volants réutilisables, le salut de l’humanité se fera donc dans l’espace et tant pis pour les pauvres et moi (de toute façon, j’ai le vertige). Mais pensons-y, si la perspective de faire perdurer l’espèce (ou pas) en apesanteur est particulièrement tentante, l’espace c’est super hostile et les conditions là-haut risquent de demeurer particulièrement inconfortables pendant encore pas mal de temps ! Et puis partir maintenant pour Mars c’est voyager dans une boîte de conserve, avec peu de chances de retour et propulsé par un missile soviétique démilitarisé. Je passe mon tour pour le moment, merci. Enfin, aucun être humain n’a envie de se retrouver coincé dans un endroit exiguë avec un emmerdeur plein de sel tel que moi pour une longue durée.

En revanche si on me proposait d’aller bosser sur une cité flottante civile, je signe direct ! Imaginez ça, d’ici la fin du siècle les océans devraient s’élever de 2m environ, combien d’îles, d’archipels et de cités côtières disparaîtront ? Si New-York est partiellement inondé, la population se délocalisera probablement dans les terres mais le risque sanitaire demeure. En revanche pour Haïti dont les ressources sont limitées, à quoi est-ce que ça va ressembler ? En théorie on peut toujours se replier vers des zones plus élevés mais ensuite que fait-on ? Les biens, les habitations et toutes les infrastructures de la communauté sont perdus ou hors d’usage, il faut donc tout reconstruire en espérant que la montée des eaux soit contenue. Dernier cas pratique si un territoire tel que Cuba est définitivement submergé, je doute que 11 millions de personnes puissent s’entasser sur le peu de reliefs que comporte le territoire.

ile de merde

Donc les gars, je vous propose de palier trois problèmes en une fois. D’abord sauver les peuples en danger dans un futur proche en leur offrant un asile pérenne. Ensuite créer de l’emploi dans tous les chantiers navals du monde. Enfin limiter l’exode massif des populations en danger ce qui sera très probablement la cause de grandes crises sociétales et humanitaires dans le monde.
Sans déconner, si on pouvait juste sauver les dizaines de millions de gens menacés par le réchauffement climatique sur cette planète avant de foutre le merdier ailleurs dans l’univers.
Les plus sagaces d’entre vous auront remarqué que je n’aborde pas du tout la question de la technique. Tout d’abord parce que ce papier serait extrêmement fastidieux à lire (et à rédiger, laflemmegrostasvu) ensuite des gens bien plus sérieux que moi ont déjà planché sur ce sujet et c’est passionnant.

Pour finir, je vous suggère de vous plonger dans cette article Wikipédia (la version FR est moins fournie) et surtout n’oubliez pas de remonter les sources!


http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/30/l-elevation-du-niveau-des-mers-pourrait-atteindre-deux-metres-a-la-fin-du-siecle_4892681_3244.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s